16 Oct, 2017

LA FAUTE DU CURE POTIER

 

Edouard Potier Curé de Saint Martin de Sadirac est chapelain à la cathédrale Saint-André. Ce religieux à une histoire assez mouvementé, il est prisonnier pendant treize mois à York, en Angleterre - après 1590-, il s'évade et arrive à Bordeaux où il bénéficie de l'appui d'Arnaud de Pontac, évêque de Bazas; grâce à cet appui il mène des études de théologie, devient précepteur chez M Salviaty abbé de Sainte Croix de Bordeaux, lequel lui fit procurer la cure de Sadirac. En 1605; il fit un pèlerinage à Notre Dame de Lorette; en 1610 le cardinal de Sourdis visite sa cure et lui fit un procès pour non résidence, alors qu'il était retenu par la maladie pendant tout l'été, à Bordeaux.

Les Minutes de son procès fixent les chefs d’accusation en ces termes savoureux : «Pour avoir confondu faire paître ses brebis et tondre ses brebis », le Curé de Sadirac Edouard Potier à été excommunié par le Cardinal de Sourdis.

Les Minutes expliquent le contexte de l’époque " Pour remettre la discipline qui avait beaucoup déchu par la longueur du siège vacant». Le Cardinal de Sourdis succède à Jean Le Breton 1592-1599 non-empoissé, c'est-à-dire sans consécration épiscopale)

Edouard Potier, curé de Sadirac, appelant comme abus de diverses sentences prononcées contre lui, et en dernier lieu de l'excommunication portée contre sa personne

Le cardinal s'opposa également à sa prise de possession d'une chapelle à la cathédrale.

Il fit saisir les biens de la cure de Sadirac en 1608-1612. 1631-1635 

(G 79 Liasse série G  archives départementales de la Gironde)

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 69 invités et aucun membre en ligne

Retour en haut